Retour à la page principale


La dentelle CHEBKA



Cliquez sur les photos pour les agrandir

Des amis qui vidaient la maison de leurs parents ont découvert ce cahier et me l’ont donné. Il fait partie d’une série d’"Albums illustrés pour ouvrage de dames" de la collection Cartier-Bresson, et il date de 1926.
Je me suis fait un devoir de regarder ce qu’était cette dentelle.


figure 1

La dentelle arabe connue sous le nom de Chebka a pris naissance en Tunisie. Après avoir été une occupation familiale, son usage s’est répandu dans plusieurs pays où elle est très appréciée pour la finesse de son point, sa solidité et la variété des modèles.
Les applications de cette dentelle sont multiples : elle sert à garnir le linge, les rideaux, les draps, des fonds de plateaux… on peut aussi en faire des cols, des incrustations pour blouses et robes.

TECHNIQUE
La dentelle Chebka se fait à l’aiguille.
Elle se prépare de préférence sur du papier bleu foncé pour pouvoir bien suivre le dessin.
La Chebka se fait soit à l’aide de deux galons, soit avec deux piqures à la machine les uns ou les autres formant la lisière. Mais en général on la préfère avec les piqures que l’on obtient au moyen d’un guide pour machine à coudre.
Les deux lisières ou côtés de l’entre-deux peuvent être remplacés par l’étoffe même des pièces de lingerie que l’on veut confectionner.

LE FIL
Pour obtenir une exécution parfaite le choix du fil est d’une importance capitale, car c’est de sa qualité que dépend la majeure partie de la beauté du travail. Le Fil d’Irlande Brillanté C.B « A la Croix » réalise tout ce qu’on peut désirer au point de vue de la qualité.
Suivant l’importance du travail on choisira les bobinots de 25 grammes (n° 20 à 300), ou les pelotes de 50 grammes (n° 3 à 30).

PREPARATION DU TRAVAIL
Pour faire un entre-deux, prenez une bande de papier bleu de la longueur désirée sur laquelle vous tracez les deux traits à la largeur voulue. Puis faites sur ces deux lignes une piqûre avec le guide pour machine à coudre, bouclette en dehors.


figure 2

La bande de papier étant prête, commencez votre dentelle en vous servant de longues aiguillées de fil (2 m à peu près). Du côté gauche du papier, 1 centimètre ou 2 plus bas que l’endroit où vous voulez commencer votre dentelle, faites passer votre fil dans chaque bouclette du guide. Parvenue à l’endroit où vous commencez, fixez votre fil en faisant un nœud et pour faire ce nœud, appuyez avec le pouce gauche sur le guide où vous venez de passer le fil, puis prenez votre aiguille dans le guide et sous le fil comme indiqué dans la figure ci-dessous de manière à obtenir un point feston.


figure 3

Puis tenez votre papier de la main gauche, entre le pouce et l’index, retenant la partie qui tombe par-dessus l’index, avec les autres doigts. Il ne faut donc pas commencer la dentelle à l’extrémité du papier, mais laisser 5 ou 6 centimètres afin de pouvoir tenir son travail.


figure 4

Le fil étant ainsi arrêté, tendez le en droite ligne et fixez le en face par ce même nœud qui se répètera à chaque bouclette du guide. Puis, revenant de droite à gauche, faites sur ce fil tendu, autant de points qu’en comporte la largeur de votre dessin.


figure 5

Ne commencez jamais une nouvelle ligne avec une longueur de fil trop courte pour terminer. Les aiguillées doivent toujours se commencer au bord. Le point est à peu près toujours le même ; mais la manière de le faire change suivant qu’on travaille de droite à gauche ou de gauche à droite.


figure 6


figure 7

En allant de droite à gauche, soutenez le fil venant de droite avec le pouce gauche, le ramenant vers la gauche en le laissant flotter. Passez simplement l’aiguille dans le point correspondant de la ligne supérieure et sous le fil que vous soutenez ; le nœud sera ainsi formé (figure 6).
En allant de gauche à droite, vous soutenez avec le pouce gauche, le fil venant de gauche, le poussant vers la droite. Mais, de la main droite, lancez votre fil de la manière indiquée. Passez l’aiguille dans le point correspondant de la ligne supérieure et sous le fil que vous soutenez avec le pouce (figure 7).
Après avoir donné à votre point la grandeur que vous désirez et qui doit être toujours la même car la beauté de cette dentelle dépend de sa régularité, formez bien votre nœud : appuyez dessus le pouce gauche et tirez votre fil de manière que le nœud soit bien serré.
Les trous, appelés « Zeïna », qui forment le dessin peuvent être plus ou moins grands ; c’est-à-dire que, pour les faire, vous pouvez passer 2 points ou 3 points ou plus.


figures 8 & 9


Quelques modèles :







figure 10 à 16

Un peu difficile à comprendre mais sûrement intéressante à réaliser !
Essayez !

Marie-Luce


Retourner en haut de la page

©2008-2012 Les Dentellières de Magalas - Tout droit réservé - Site réalisé par Frédéric Berge & Kazzzisoft©
Dernière mise à jour le 15/12/2018 effectuée par Véronique LONG
Informations légales