LA SEMAINE DENTELLIERE se déroulera du 08 au 12 mai 2018

L'EUROPE DES DENTELLIERES aura lieu le dimanche 13 mai 2018 sur la promenade de Magalas


Retour à la page principale

Cliquez sur l'adresse pour accéder à la source



UNE DENTELLE S'ABOLIT

Une dentelle s'abolit
Dans le doute du Jeu suprême
A n'entrouvir comme un blasphème
Qu'absence éternelle de lit.

Cet unanime blanc conflit
D'une guirlande avec la même,
Enfui contre la vitre blême
Flotte plus qu'il n'ensevelit.

Mais chez qui du rêve se dore
Tristement dort une mandore
Au creux néant musicien

Telle que vers quelque fenêtre
Selon nul ventre que le sien,
Filial on aurait pu naître.

Stéphane Mallarmé

Source : poesie.webnet.fr

-----

Ami, le croirais-tu, ma femme me délaisse,
Depuis quelques temps, elle a une maîtresse,
Belle, sensible, si fine, elle est délicatesse.

Que puis-je contre elle, c'est une Duchesse,
Fuseaux, carreaux, crochets envahissent la pièce,
Où chaque jour voit naître une nouvelle prouesse.

La dentelle avait déjà ses lettres de noblesses,
Avait-elle encore besoin d'une Duchesse ?

Matin, midi et soir ma femme n'a de cesse
Que de pouvoir rejoindre cette jolie prêtresse,
A laquelle elle prodigue amour, attention et caresses,
En lui donnant la vie, au gré des fils qu'elle tresse.

Heureusement, la nuit venue, je retrouve ma Princesse
Je la cajole, auprès d'elle je m'empresse,
Afin que le mirage du jour s'éloigne et disparaisse,
Et que notre amour commun enfin brille et renaisse.

Alors ami, si un jour ta femme à la dentelle s'intéresse,
Offre-lui des vacances, fais-lui toutes les promesses,
Dis-lui que tu l'aimes, que rien ne presse,
Mais surtout ne la laisse pas approcher cette traîtresse.

J.M. Marchand
(1er prix du concours de poèmes - Grand Couvige 2004 du Puy en Velay)

Source : Katrien.canalblog.com

-----

La chanson des fuseaux
(Extraits)

Pour imiter le gai murmure
De nos ruisseaux,
Rien ne vaut le chant des fuseaux,
Quand ils dansent sur le carreau,
C'est une chanson d'onde pure !
Et, comme au bas des cascatelles,
L'eau mousse un peu,
Les fuseaux font, comme par jeu,
Déboder hors du carreau bleu
L'écume blanche des dentelles.
Au mois d'avril, quand la fauvette
Vole à son nid,
Il n'est pas un seuil de taudis
Où, pour croiser le "point d'esprit",
Les fuseaux d'or ne pirouettent !

Anonyme
Poème tiré du livre de Jean Arsac "Une tradition la dentelle du Puy"

Source : lesmallesdemarie.canalblog.com




Retourner en haut de la page

©2008-2012 Les Dentellières de Magalas - Tout droit réservé - Site réalisé par Frédéric Berge & Kazzzisoft©
Dernière mise à jour le 15/11/2017 effectuée par Véronique LONG
Informations légales