IMPORTANT : Marché dentellier samedi 23 septembre 2017 à Magalas.


Retour à la page principale

Les trésors de l’église Saint Charles Borromée d’Anvers


Située au centre historique de la ville d’Anvers, l’église Saint Charles Borromée est un édifice baroque du XVIIe siècle.

Sa construction s’étend sur une période de 6 années (1615–1621). Initialement jésuite, elle est dédiée à Saint Ignace de Loyola ; après la dissolution de l’ordre Jésuite en 1773, à partir de 1803, elle est confiée au clergé séculier et devient paroissiale sous le nom de Saint Charles Borromée.

Sa décoration intérieure a été confiée à Pieter-Paul Rubens (1577–1640) célèbre peintre flamant. Au sommet de sa gloire, assisté d’Antoine Van Dyck, il fait de l’église Saint Ignace son œuvre ecclésiale principale.
Une série de ses tableaux de scènes bibliques y décorent les plafonds. Les 39 caissons du plafond sont des créations de son école, qui furent, malheureusement, détruits lors de l’incendie du 18 juillet 1718. De nombreux tableaux furent confisqués ou volés lors de la dissolution de l’ordre Jésuite. Ils se trouvent aujourd’hui dans de nombreux musées à travers le monde.
La nef est ample et bordée de bas côtés dont les galeries supérieures sont soutenues par d’élégantes colonnes. De larges fenêtres permettent à la lumière d’éclairer abondamment la nef.
Le chœur est séparé de la nef par un magnifique banc de communion en bois (XVIIIe siècle). Le maître-Autel est conçu comme un décor de théâtre et dispose de la possibilité de changer à l’envi l’énorme tableau. Derrière ce dernier, un emplacement de réserve accueille 3 tableaux qui peuvent être changé grâce à un système de poulie. [L'Erection de la croix de Gerard Zegers, Le couronnement de la Vierge de Cornelis Schut et Notre-Dame du Mont-Carmet de Wappers.]
Des deux côtés de l’abside centrale se trouvent deux larges chapelles annexes dédiées respectivement à Saint Ignace et à la Vierge Marie. Ces chapelles recèlent également une riche collection de trésors de l’époque de Rubens et sa collaboration avec les Jésuites d’Anvers.
Le long des nefs latérales, on peut admirer une série de médaillons sculptés dans le bois, qui racontent d’un côté la vie de Saint Ignace et l’autre celle de Saint François-Xavier.
Des confessionnaux sont ornés de figures à tailles humaines évoquant les grands thèmes de la religion chrétienne.
La chaire est quant à elle soutenue par une représentation de l’Eglise triomphante de l’Hérésie. La cuve et son abat-voix sont décorés de 12 scènes de la vie de la Vierge Marie.

Une visite guidée de cette église amènera le visiteur au musée de l’art religieux où est conservés quelques livres anciens, des dessins originaux, une collection de 36 aquarelles qui d’après d’anciennes gravures, essaient d’évoquer les plafonds disparus de Rubens. Dans une vitrine se trouve une chasuble dans les médaillons furent dessinés par Rubens et une légende dit que sa seconde épouse en exécuta les broderies…Une belle petite histoire !!!

C’est ainsi que l’on arrive dans la chambre des dentelles où est exposée une abondante collection d’anciennes dentelles, quelques tableaux de valeur et des objets liturgiques.
Exclusivement composée de pièces qui ont été utilisées au fil du temps dans cette église et qui ont été réalisées à Anvers. Le grand nombre de pièces de lin décorées de dentelles et de volants de dentelle du XVIIe siècle saute aux yeux. La grande variété des types de dentelles illustre l’immense intérêt d’Anvers en tant que centre de commerce et de fabrication de la dentelle dans les Pays-Bas méridionaux aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Dès sa naissance, la dentelle est utilisée pour agrémenter les vêtements. Le linge d’église est déjà enjolivé de dentelle depuis le XVIe siècle. Ainsi les dentelles ornent-elles déjà depuis le XVIIe siècle aussi bien les cols que les emmanchures des nobles que les surplis des prêtres.
On trouve dans l’église pratiquement tous les styles de dentelles couramment utilisés dans la mode bourgeoise.
Pour le linge liturgique, des dessins de dentelle particuliers sont aussi souvent réalisés, à l’instar des voiles de bénédiction représentant Notre-Dame ou encore des cols, où sont intégrés le monogramme de la Vierge ou IHS, des symboles eucharistiques comme les grappes de raisin et les épis de blé ou tout autre motif.

A côté de nombreuses dentelles aux fuseaux et à l’aiguille, on trouve une intéressante collection de corporaux, ourlés de dentelle aux fuseaux arachnéenne datant du XVIIIe siècle.
L’une des pièces les plus intéressantes de la collection est sans conteste la parure de la table de communion qui a été faite à partir de fragments d’un voile de carême réalisé pour l’église vers 1621. Elle est composée de parties de dentelles à point noué et de broderie ajourée. Les carrés en point noué représentent des scènes de la vie de Saint Ignace. Les gravures de cuivre de Cornelius Galle l’Ancien ont servi de modèle pour ce travail à la main. Il importe de souligner que ces gravures ont été réalisées à partir d’esquisses de Pieter-Paul Rubens.

Cette collection qui s’enrichit encore grâce à de nombreux dons, est entretenue par des bénévoles dont Lieve et Nora, nos amies dentellières Flamandes qui sont souvent venues animer des stages de Point de Paris à Magalas.

Véronique

Sources :
- Eglise Saint-Charles Borromée – Guide édition française
- Les beaux-arts dans l’Eglise Saint Charles à Anvers – Composition et photos A. De Belder
- Photos personnelles
- Corrections effectuées par Lieve et Nora

Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama

st_charles_borromee1 st_charles_borromee2 st_charles_borromee3 st_charles_borromee4 st_charles_borromee10 st_charles_borromee6 st_charles_borromee7 st_charles_borromee7a st_charles_borromee8 st_charles_borromee5 st_charles_borromee9 st_charles_borromee45 st_charles_borromee11 st_charles_borromee12 st_charles_borromee13 st_charles_borromee14 st_charles_borromee15 st_charles_borromee16 st_charles_borromee17 st_charles_borromee18 st_charles_borromee19 st_charles_borromee20 st_charles_borromee21 st_charles_borromee22 st_charles_borromee23 st_charles_borromee24 st_charles_borromee25 st_charles_borromee26 st_charles_borromee27 st_charles_borromee28 st_charles_borromee29 st_charles_borromee30 st_charles_borromee31 st_charles_borromee32 st_charles_borromee33 st_charles_borromee34 st_charles_borromee35 st_charles_borromee36 st_charles_borromee37 st_charles_borromee39 st_charles_borromee40 st_charles_borromee41 st_charles_borromee42 st_charles_borromee43 st_charles_borromee44


Retourner en haut de la page

©2008-2012 Les Dentellières de Magalas - Tout droit réservé - Site réalisé par Frédéric Berge & Kazzzisoft©
Dernière mise à jour le 15/09/2017 effectuée par Véronique LONG
Informations légales