LA SEMAINE DENTELLIERE se déroulera du 08 au 12 mai 2018 inscription_stage_majorque_2018- Retrouvez toutes les informations utiles dans la rubrique "Stages"

L'EUROPE DES DENTELLIERES aura lieu le dimanche 13 mai 2018 - Retrouvez toutes les informations utiles dans la rubrique "L'Europe des Dentellières"




Retour à la page principale

Cliquez sur les photos pour les agrandir

LA BRODERIE DE MAJORQUE


L'histoire de la broderie majorquine remonte au Moyen Age. Majorque était autrefois un point stratégique des routes maritimes de la Méditerranée. À cette époque, les cartes brodées ont commencé à être utilisées pour décorer les maisons, mais aussi à l'intérieur des navires parce qu'elles résistaient bien mieux que celles réalisées avec un parchemin traditionnel. C'est ainsi que le commerce de cette broderie a pris son essor.



La broderie caractéristique de Majorque a une tradition propre qui n'est pas liée à celles trouvées dans le reste du territoire espagnol. Elle rappelle plus celles qui ont été faites à l'autre extrémité de la Méditerranée en Crête, en Albanie, en Roumanie, avec les Indiens d'origine Perse ou encore en Inde.

Autrefois, le tissu de base était la toile de lin tissée à la maison, généralement blanche. Les fils à broder étaient en lin. Aujourd'hui, ce sont surtout d'autres couleurs et des tissus de lin fin avec des écheveaux de coton mouliné qui sont utilisés.

A l'origine une seule couleur était utilisée en une ou deux teintes : le plus fréquemment, bleu turquoise, miel ou chaudière rouge. Pendant les années 40 à 60, il était courant d'employer toute la gamme de couleurs moyennes, toujours avec des tons doux, créant des pièces polychromes saisissantes.


Les motifs sont toujours des légumes, des fleurs, des fruits et des feuilles unis par des lignes de tiges ondulées, jamais très fermées, qui rappellent les vrilles de la vigne. Les éléments végétaux ne sont pas naturalistes, mais sont extraordinairement stylisés.

Les motifs des pièces anciennes sont grands et ressemblent à des fleurs qui rappellent la tulipe, la grenade ou l'ananas, comme si elles étaient coupées en deux.
Les espaces étaient remplis de feuilles qui ressemblaient à des rosiers grimpants ou des vignes, ne laissant presque pas voir le tissu du fond.
Puis, ils sont devenus plus petits et les garsas sont apparus. Le nombre de dessins utilisés n'est pas très important, mais la variété des combinaisons est telle qu'il semble que leur nombre soit beaucoup plus élevé.
La broderie était réalisée pour décorer des pièces de la maison et, surtout, le foulard utilisé par les femmes pour se couvrir la tête.
Les motifs remplissent toute la pièce de tissu, répartis autour d'un axe, de manière à construire une sorte d'arbre de vie, ce qui est très logique compte tenu de son thème végétal. Ce type de distribution a pratiquement disparu. Maintenant, les motifs sont organisés comme une bordure continue sur les bords de la pièce et, parfois, des motifs lâches dans la partie centrale ou une autre bordure intérieure. Les finitions sont toujours sobres, ourlet simple ou invisible.

A l'origine, la broderie c'était surtout la chaîne crochetée, en commençant par les profils et en remplissant l'intérieur avec des lignes concentriques.
Ensuite, les motifs ont été allégés en remplissant l'intérieur du motif d'un point scapulaire qui ne perce pas le tissu, mais s'enclenche sur les chaînes précédemment réalisées. Le travail a été enrichi en incorporant, dans les espaces qui étaient libres, différents points de parure (cordoncillo, point de croix, pointe du diable) que les brodeurs majorquins appellent garsas.


L'exécution de la broderie n'est pas difficile. On commence par sélectionner un tissu fin. Dans celui-ci les motifs sont dessinés à travers le pochoir. La pièce est placée dans un cadre d'environ 10 cm de diamètre. Tous les profils sont travaillés en chaîne, soit avec un crochet, soit avec une aiguille. Une fois les profils terminés, ils sont remplis. Et enfin, vous pouvez laisser l'imagination voler en faisant les garsas.





De nos jours, la broderie est utilisée pour décorer les vêtements, les couvertures et les rideaux.

Sources :
Internet ; Photos de l'Association


Retourner en haut de la page

©2008-2012 Les Dentellières de Magalas - Tout droit réservé - Site réalisé par Frédéric Berge & Kazzzisoft©
Dernière mise à jour le 16/04/2018 effectuée par Véronique LONG
Informations légales